Conférence : La psychose et le cannabis

19 novembre 2019

Un an après la légalisation du cannabis, l’équipe de la clinique de réadaptation accompagnée pour vaincre la psychose (RAP) du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent présentera une conférence sur les impacts de la consommation de cannabis sur l’émergence de la psychose, le jeudi 21 novembre à 17 h 30 à la bibliothèque Lisette-Morin. La présentation s’adresse à la population générale âgée de plus de 16 ans et particulièrement les jeunes adultes, les parents, les professionnels des milieux scolaires et de la santé.

Appelée à intervenir quotidiennement auprès des jeunes présentant un premier épisode psychotique, l’équipe interdisciplinaire de la clinique PEP souhaite sensibilisée la population aux impacts de la consommation de cannabis, faire connaître les symptômes à surveiller, sensibiliser les consommateurs aux effets du cannabis sur l’évolution du trouble psychotique et finalement partager des ressources et des outils disponibles.

« Actuellement, 25, 5 % des jeunes âgées de 15-24 ans consomment du cannabis au Canada. On sait aussi que le risque de psychose est augmenté à 40 % chez tous ceux qui ont déjà consommé et de 390 % chez les consommateurs intensifs. Ce sujet d’actualité est donc particulièrement préoccupant », soutient Janie Gauthier, coordonnatrice de la clinique RAP.

Vous aimeriez savoir comment la consommation de cannabis influence l’apparition de la psychose chez les jeunes? Venez discuter du cannabis et de la psychose lors de la conférence du 21 novembre 2019.

Qu’est-ce que la psychose ?

La psychose est une maladie du cerveau provoquée par un déséquilibre neurochimique. C’est une maladie qui se traite. La psychose altère le contact avec la réalité d’une personne et peut affecter les perceptions, les pensées, les émotions et les comportements. La psychose peut toucher n’importe qui, c’est pourquoi il est important de pouvoir identifier les premiers symptômes et de demander de l’aide dès leur apparition.

À propos de la clinique de Réadaptation accompagnée pour vaincre la psychose (RAP)

La clinique RAP du Bas-Saint-Laurent s’adresse aux jeunes de 12 à 30 ans qui ont reçu un diagnostic de psychose depuis moins de 5 ans et résidant dans les MRC de Rimouski-Neigette, La Mitis, La Matanie et La Matapédia. Composée de psychiatres, de pédopsychiatres, de psychoéducateurs, d’un ergothérapeute, de travailleurs sociaux, d’intervenants pivots. Elle collabore étroitement avec une infirmière spécialisée en dépendance ainsi qu’un neuropsychologue. L’équipe interdisciplinaire offre des services d’évaluation, de traitement et de réadaptation, une prise en charge précoce et une prévention des rechutes ainsi qu’un suivi avec les familles et les proches.

 

Consultez le communiqué de presse officiel