Contrer la maltraitance envers les personnes vulnérables : des actions s'intensifient et se multiplient au Bas-Saint-Laurent

15 juin 2018

Le 15 juin 2018 : Journée mondiale de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées, le CISSS du Bas-Saint-Laurent vous encourage à prendre action quotidiennement afin de contrer la maltraitance envers les personnes aînées et toutes les personnes vulnérables.
  
Prendre position contre la maltraitance envers les personnes aînées

Cette année, plus de 5 000 cartons de sensibilisation et rubans mauves seront distribués auprès de la population du Bas-Saint-Laurent lors d’activités de sensibilisation, dans des lieux publics, stationnements, commerces ainsi que dans des résidences privées pour aînés et dans l’ensemble des établissements du CISSS du Bas-Saint-Laurent. Porter le ruban mauve, c’est pendre position contre la maltraitance. Il est important de rappeler que les personnes témoins ou victimes de maltraitance peuvent contacter la ligne téléphonique Aide Abus Aînés au 1 888 489-ABUS (2287).
 
Un réseau qui se développe au Bas-Saint-Laurent

Plus d’une soixantaine d’organisations régionales et locales sont plus que jamais impliquées dans la lutte à la maltraitance envers les personnes aînées et les personnes adultes vulnérables au Bas-Saint-Laurent. Des actions visant la prévention, la sensibilisation, le repérage et l’intervention auprès les personnes ont vu le jour au cours des derniers mois à la suite de l’adoption de la Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité.
 
En accord avec les orientations ministérielles, le CISSS est à l’élaboration de sa première politique visant à prévenir la maltraitance envers les personnes vulnérables. Des consultations sont menées auprès de plusieurs directions afin d’actualiser et d’harmoniser les actions visant à prévenir la maltraitance auprès des usagers en situation de vulnérabilité. L’adoption de la politique est prévue à l’automne 2018.
 
Le portrait au Bas-Saint-Laurent

Les personnes en situation de vulnérabilité sont nombreuses dans notre société. Il s’agit non seulement des personnes aînées, mais aussi des personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), une déficience intellectuelle ainsi qu’un trouble de santé mentale. Ces personnes doivent faire l’objet d’une vigie supplémentaire. Le respect de leurs droits fondamentaux est une préoccupation constante pour le CISSS et les organismes de la région.
 
Voici un bref portrait de notre région :

  • les personnes de plus de 65 ans représentent près de 25 % de la population;
  • en 2030, les personnes aînées de plus de 65 ans représenteront de 32 % à 44 % selon les territoires de MRC;
  • en 2036, le Bas-Saint-Laurent sera parmi les 3 régions du Québec où le taux des personnes aînées devrait dépasser les 33 %;
  • 14 % de la population a reçu un diagnostic de trouble mental, cela représente 26 935 personnes en 2015-2016;
  • en 2015-2016, 1,2 % de la population 0 à 24 ans vivait avec un TSA.

Par ailleurs, on estime que 7 % des personnes aînées vivent de la maltraitance. En se basant sur la population bas-laurentienne de 2016, il y aurait quelque 3 300 personnes de plus de 65 ans qui, présentement, pourraient vivre une forme ou l’autre de maltraitance. Non seulement ces chiffres sont préoccupants, mais ils nous portent à agir pour contrer ce phénomène.