La Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent s'unissent pour améliorer les laboratoires

28 septembre 2016
Prises de sang, suivis, test courants… 
 
Pour vous, usagers des services de laboratoires de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent, aucun changement n’est à prévoir, mais les CISSS de vos régions unissent leurs efforts afin de s’adapter à une évolution technologique et à de nouvelles méthodes de travail, comme ce sera le cas partout au Québec et à travers le monde. 
 
Concrètement, les services de laboratoires pour vos prises de sang, suivis et tests courants seront faits au même endroit qu’habituellement puisque les 16 laboratoires existants dans les deux régions demeurent à votre service. 
 
Depuis 2011, le ministère de la Santé et des Services sociaux revoit le fonctionnement des 512 laboratoires du Québec (OPTILAB) qui doivent être modernisés en fonction de l’évolution technologique, de l’organisation du travail et des normes de qualité sans cesse grandissantes. Cet ajustement est d’autant plus nécessaire qu’avec la pression du volume d’analyses plus nombreux, le travail en laboratoire doit s’adapter aux possibilités de performance offertes par la nouvelle technologie. 
 
Avec l’union des laboratoires des CISSS de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent, il y aura désormais un seul budget et une seule direction qui sera à même d’utiliser cette force pour acheter des fournitures à meilleur prix, de se doter d’équipements technologiques modernes et efficaces et d’augmenter la productivité des laboratoires. 
 
Cette nouvelle organisation de travail, en vigueur le 1er avril prochain et qui sera étalée sur un maximum 5 ans, implique que les analyses qui ne seront pas faites dans les hôpitaux actuels seront désormais dirigées vers le centre serveur à Rimouski.  Deux préalables à la mise en place de cette nouvelle organisation du travail doivent aussi faire l’objet de travaux d’ici là : le transport permettant la traçabilité et l’uniformisation des systèmes informatiques. 
 
Un transport sécuritaire des échantillons 
 
Déjà, des 5,5 millions de tests faits au Bas-Saint-Laurent et des 2,5 millions réalisés en Gaspésie, des millions d’échantillons se promènent déjà de Gaspé à Rimouski, de Rimouski à Québec et même à Montréal. 
 
À titre d’exemple, dans l’Est de l’Ontario, 16 établissements ont regroupé leur production de 12 millions d’analyses dans un seul laboratoire. En Alberta, deux centres, l’un à Calgary et l’autre à Edmonton, font l’ensemble des analyses de la province.  
 
 
Le laboratoire d’Héma-Québec représente un bel exemple d’une organisation qui a su développer et offrir une expertise et des services spécialisés et novateurs dans le domaine des produits biologiques humains. Il fournit avec efficience des composants et substituts sanguins de qualité dont la sécurité est optimale partout au Québec. C’est un mouvement mondial rendu possible par l’évolution technologique et une meilleure organisation du travail. 
Dans nos régions, le transport des échantillons, la rapidité des résultats et la traçabilité sont des conditions essentielles à la mise place d’Optilab.
 
Comme partout au Québec, l’uniformisation des systèmes informatiques permettra également de rendre disponibles les résultats des tests, peu importe où ils auront été analysés. 
Ces améliorations, si elles n’ont rien d’apparent pour la clientèle, apporteront des bénéfices quant à la qualité des services et à l’utilisation plus appropriée des ressources.
 
 Tableau : l'ensemble du territoire reste desservi. Aucun changement pour la population. Normalisation des pratiques basée sur les plus hauts critères de qualité. Les 8 centres du bas-saint-Laurent fusionnent avec les 7 centres de la gaspésie
 
 
Tableau : l'ensemble du territoire reste desservi. Aucun changement pour la population. Normalisation des pratiques basée sur les plus hauts critères de qualité. Les 8 laboratoires du Bas-saint-Laurent fusionnent avec les 7 de la Gaspésie