Employé, gestionnaire ou médecin : Zone professionnelle COVID-19

Proches aidants

14 mai 2020

Depuis le 11 mai dernier, il est maintenant possible, sous réserve du respect de conditions spécifiques, qu’une personne proche aidante puisse apporter une aide ou un soutien significatifs à une personne en CHSLD, en RI-RTF ou en RPA. Les personnes proches aidantes qui seront autorisées à offrir cette implication sont celles qui donnent du soutien de façon régulière, à tous les jours ou plusieurs fois par semaine pour répondre à des besoins et contribuer à l’intégrité et au bien-être d’un proche.

L’aide et le soutien apportés peuvent concerner l’accompagnement pour les repas, la surveillance et la vigilance face à l’état général, le soutien à diverses activités de la routine quotidienne ou de nature récréative, l’aide à la marche ou encore être un soutien sur le plan moral ou apporter du réconfort. 

  • La personne proche aidante devra notamment signer un formulaire attestant qu’elle prend une décision éclairée et volontaire qu’elle s’engage à adopter les comportements requis pour assurer sa sécurité, celle du résident qu’elle soutient, celle des autres résidents et des membres du personnel.

 

  • Il ne sera pas nécessaire que la personne proche aidante effectue un test de dépistage avant d’accéder à un milieu de vie, et ce, peu importe si on y retrouve des cas de COVID-19 ou pas.

Les mesures de protection et de contrôle des infections appliquées de façon rigoureuse à l’intérieur du milieu de vie et dans la communauté demeurent le meilleur moyen pour contrôler et diminuer la propagation. Le proche aidant a tout de même l’obligation de surveiller ses symptômes et de ne pas se présenter dans un milieu de vie pour aînés en présence de symptômes infectieux ou compatibles avec la COVID-19.