Services en travail de rue : dix ans d'accompagnement des communautés

27 novembre 2018
Services en travail de rue : dix ans d'accompagnement des communautés

Le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent a rendu public un bilan des dix dernières années des services en travail de rue. Établis depuis 2008 dans le cadre d’une entente régionale, ces services auront permis d’effectuer au-delà de 18 000 contacts durant la dernière année et près de 296 000 au cours de la période 2008-2018, permettant d’agir en prévention et d’améliorer la qualité de vie principalement des jeunes de 12 à 35 ans.

Les jeunes représentent en effet près de 79 % des contacts effectués par les travailleurs de rue. Ajoutons qu’au cours des dix dernières années, plus de 160 000 interventions spécifiques ont été réalisées dans les communautés. Ces dernières vont de l’écoute au soutien, en passant par de l’accompagnement ou du référencement vers des services, de la sensibilisation ou encore la distribution de matériel.

Pour la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Mme Isabelle Malo, ces chiffres montrent à eux seuls l’ampleur de la tâche et la pratique essentielle qu’est devenu le travail de rue, notamment auprès des jeunes de 12 à 35 ans : « Le travailleur de rue, c’est en quelques sortes un véritable filet de sécurité pour les clientèles jeunesse les plus démunies de la collectivité. C’est une passerelle essentielle vers les services du milieu qui permet d’orienter les personnes vers les bonnes ressources. C’est ce qui motive l’action et l’appui financier du CISSS du Bas-Saint-Laurent ».

L’importance d’aller vers les personnes difficiles à rejoindre
Au Bas-Saint-Laurent, l’Entente régionale se traduit par la présence de travailleurs de rue dans l’ensemble des MRC. Ceux-ci parcourent les communautés pour aller à la rencontre des personnes, créer un lien de confiance et les orienter vers les services dont elles auraient besoin. C’est ainsi qu’annuellement, de 12 000 à 17 000 interventions de proximité peuvent être effectuées sur le territoire. Ces dernières contribuent à soutenir des jeunes en situation de vulnérabilité ou en recherche dans leur parcours de vie, précise Lina Castonguay, qui œuvre depuis 18 ans comme travailleuse de rue et particulièrement depuis 7 ans dans la MRC de La Mitis : « Je vis au cœur du milieu de vie des gens. Au fil du temps, un lien de confiance s’installe non seulement avec la personne que j’accompagne, mais aussi avec sa famille. Dans un bureau, je n’aurais pas autant d’informations et de confidences pour faire cheminer les gens vers l’atteinte de leurs objectifs de vie ».

La présidente du Collectif régional de développement, Mme Guylaine Sirois, précise pour sa part que les élus sont mobilisés depuis plusieurs années autour de l’importance des services en travail de rue, ceux-ci ayant clairement démontré leur efficacité à créer une réelle différence dans la trajectoire de vie des jeunes Bas-Laurentiens. « Par ce contact privilégié sur le terrain, nous favorisons la rencontre de nos jeunes avec des personnes qui seront significatives dans leur vie. Cette pratique favorise leur sentiment d’appartenance à la région, particulièrement chez les personnes situées dans les communautés rurales. À n’en pas douter, notre réseau de travailleurs de rue offre un accompagnement personnalisé et adapté à chaque situation », a souligné Mme Sirois, ajoutant également que la structure de coordination établie au Bas-Saint-Laurent est unique au Québec.

Mme Isabelle Vaillancourt, coordonnatrice de la Maison des jeunes de Trois-Pistoles, gestionnaire des services en travail de rue dans la MRC des Basques, estime que la concertation régionale aura permis une entente d’une grande souplesse, qui respecte les réalités des milieux : « Pour nous, l’un des éléments importants de l’Entente régionale, c'est le partenariat pour le financement tant local que régional qui nous permet d’assurer un service durable dans nos communautés, ainsi qu’un partage de pratiques entre les travailleurs de rue au Bas-Saint-Laurent ».

Mentionnons que le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent coordonne l’Entente régionale des services en travail de rue qui regroupe actuellement les partenaires suivants :

  • Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent;
  • Les huit MRC du Bas-Saint-Laurent;
  • Le Fonds d’appui au rayonnement des régions;
  • Services Québec et le ministère de la Sécurité publique du Québec.

 

Source : site Web du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent.

 

Consultez le bilan de l'Entente régionale des services en travail de rue.