Allergies alimentaires

Un enfant souffre d’une allergie alimentaire si son système immunitaire fait une réaction quand il mange un aliment donné. Certaines allergies sont permanentes et très graves. Si votre enfant a une allergie reconnue à un aliment, il ne doit jamais en manger. Les allergies ne sont pas dues à un caprice.

Il y a des enfants qui ne tolèrent pas certains aliments, mais n’y sont pas allergiques. On parle alors d’une intolérance. La différence entre une intolérance et une allergie est que l’intolérance ne cause pas une réaction du système immunitaire.

Votre enfant risque-t-il d’avoir des allergies alimentaires ?

Votre enfant court plus de risques de développer une allergie si un membre de sa famille immédiate (mère, père, frère ou sœur) souffre d’un trouble allergique. N’hésitez pas à consulter un médecin si vous avez des inquiétudes.

Prévenir les allergies

Les bébés qui sont nourris uniquement avec du lait maternel pendant au moins les quatre premiers mois de leur vie courent moins de risques de développer des allergies alimentaires.

Dans le passé, il était recommandé d’attendre que les bébés aient un certain âge avant de leur offrir les aliments plus susceptibles de causer des allergies (par exemple le blanc d’œuf, le poisson ou les produits contenant des arachides). Nous savons maintenant que retarder l’introduction de ces aliments ne prévient pas les allergies, même chez les enfants qui ont une histoire familiale de trouble allergique.

Comment reconnaître les allergies

L’allergie peut provoquer une réaction rapide et grave ou une réaction retardée. Une réaction rapide et grave (appelée anaphylaxie) se produit généralement entre quelques minutes et deux heures après avoir mangé l’aliment en cause. Ce type de réaction est rare.

Source : Guide Mieux vivre avec notre enfant

Formulaire de recherche